L'écorchée - [Donato CARRISI] ou plutôt devrait-on VRAIMENT dire "Le chuchoteur 2"


Après avoir terminé l'Amie Prodigieuse, j'avais envie d'une lecture rapide et divertissante: en gros, un bon p'tit thriller! 
Du même auteur, j'avais lu Le chuchoteur, gros succès public et critique, et je n'en garde aucun souvenir, si ce n'est celui d'avoir beaucoup apprécié ma lecture. Alors forcément, quand je suis tombée sur l'Ecorchée, je m'en suis saisie!

L'histoire se déroule 7 ans après Le chuchoteur. Notre héroïne, Mila Vasquez, toujours aussi torturée et sociopathe, travaille dans le département des personnes disparues: Les Limbes... Elle a en charge de mener les enquêtes autour des personnes dont on a perdu la trace, parfois depuis de nombreuses années. Sauf que, soudainement, des disparus refont surface pour tuer. Mila, accompagnée d'un paria de la police, le brillant Simon Bersh, va devoir trouver la meilleur hypothèse qui soit pour expliquer l'inexplicable: l'hypothèse du mal.
Je les cherche partout. Je les cherche toujours.
Autant le dire d'emblée: je suis ultra déçue par cette lecture, assez survendue à mon humble avis, vu qu'elle faisait suite à un gros best-seller. Ce qui m'a considérablement gênée, c'est que contrairement à aux sagas Lucie Hennebelle / Sharko chez Thilliez, à la trilogie du mal chez Chattam ou à la saga Vehroven chez Lemaître, cette "suite" était trop... une "suite" justement. Les références au premier tome étaient nombreuses (mais je ne veux rien vous spoiler) et quand on a lu ce livre il y a au moins 2 ans, c'est super difficile de tout piger (et surtout de prendre son pied, forcément, puisque les rebondissements et les flashbacks perdent toute leur saveur). Alors forcément, j'ai souvent marmonné des "Gné?", car le passé de Mila Vasquez est souvent abordé (mais encore une fois, je ne veux rien vous spoiler...) et bah... trou noir pour ma part. Cela m'a gâché beaucoup de moments de lecture.
Nous les appelons les dormeurs.
Hommes, femmes, enfants inconnus dont l'assassinat n'a pas encore été imputé à un coupable. Ils attendaient depuis des années que quelqu'un se présentât pour les libérer de la malédiction de ressembler aux vivants. Comme dans un conte macabre, il suffisait de prononcer un mot secret. Leur nom.
Pour les autres auteurs que j'ai cités, il est bien sûr recommandé de lire les bouquins dans l'ordre, pour saisir toutes les subtilités et kiffer la vibe, faire les liens nécessaires, mais pour ma part, j'ai souvent découvert tous les livres indépendamment les uns des autres et je n'ai pas été gênée plus que ça (bon j'étais un peu deg pour la trilogie du mal quand même).
La paix dont tu t'entoures comme un moine zen n'est autre que de la rage transformée en silence.
Pour l'histoire en elle-même, quelques bons rebondissements, mais... sans plus. La fin est très intéressante, mais rien qui ne casse pas trois pattes à un canard. Tout est beaucoup, beaucoup trop tiré par les cheveux à mon humble goût. Trop de facilités dans la résolution de l'enquête (qui elle était bien complexe), en mode "j'écoute une mélodie et je devine le prénom de la future victime". WTF??
Beaucoup d'allers et retours entre passé et présent, et à 22h30 sur l'oreiller, autant vous dire que mémé Lauriane avait les yeux qui piquaient et avait clairement des difficultés à suivre. 

De plus, les thématiques abordées (le côté "secte", les liens avec le diable... etc) ne sont plus trop ma tasse de thé, j'en ai trop mangé (devrais-je dire "bu" ha ha ha) avec Maxime Chattam. Je préfère lire des choses plus ancrées dans le présent, plus "réalistes" devrais-je dire, moins tirées par les cheveux. Les "disparus" qui reviennent, je ne sais pas... ça fait trop armée des morts-vivants qui veut tout détruire. Pour moi, ça ne prend pas. Ce sera à vous d'en juger, pour le coup c'est vraiment une question d'accointance avec le sujet.
De toutes façons le malheur des autres ne nous intéresse que quand il nous renvoie au nôtre. 
Et puis, je crois j'ai beaucoup de mal avec l'héroïne... Son absence d'émotions, sa rage intérieure, son asociabilité... ne la rendent vraiment pas attachante. Oui, je sais, cela participe à la complexité du personnage, ça lui donne une consistance toussatoussa, mais, non. A aucun moment je n'ai pu m'identifier à elle. Et puis le Simon Bersh, là, Monsieur le paria parfait qui encaisse tous les coups sans broncher et sans rancune, qui réussit à résoudre les énigmes les plus tordues en un paragraphe, je n'ai pas accroché non plus.
Je n'ai été marié qu’une fois, et pour moi c’était la fois de trop.
En revanche, j'aime beaucoup la plume de Carrisi (du moins de son traducteur). Quelques phrases m'ont bien accrochées. Les réflexions autour de la disparition, de la mort, de la douleur, sont percutantes. Le style est assez incisif et puis, oui, c'est bien sûr un très bon auteur à suspense!

En tant qu'amatrice de polars et de thrillers, c'est une grosse déception pour moi. Encore une fois, je suis persuadée que les conditions dans lequel je lisais et surtout mon absence totale de souvenirs pour Le Chuchoteur n'ont pas aidé. Lorsque j'ai circulé sur le net pour mes recherches, j'ai réalisé que L'écorchée avait unanimement récolté de bonnes critiques. Surtout, ne le lisez pas en one-shot !

Mais, tout cela n'est que mon humble avis.

Mes p'tites étoiles:

Commentaires

  1. J'ai lu Le chuchoteur, par hasard, mais je ne me lancerai pas dans cette suite. C'tait déjà bien assez horrible comme ça ..!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Dans mes souvenirs, je crois que le Chuchoteur est plus trash que l'Ecorchée... Enfin je ne suis peut-être pas une référence si tu as l'âme sensible ;-)

      Supprimer
  2. Entièrement d'accord avec toi concernant le début de ton avis. J'avais lu le chuchoteur il y a un an ou plus (je ne me souviens pas de la date exact) et quand on revient sur le passé, ça bloque. J'ai hésité à le relire mais je ne suis pas une grande fan des relecture, du coup je ne l'ai pas fait. Au bout d'un moment, étant un peu (trop) perdue à mon goût, j'ai cherché une chronique spoilante afin de me souvenir rapidement des grandes lignes ! Et ça m'a beaucoup aidé pour le coup !

    Après lecture de ton avis, je comprends mieux pourquoi tu ne l'as pas appréciée. J'adore comment tu nous donne ton ressenti sur tes lectures !!

    RépondreSupprimer

Publier un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...